La base des bases

PARCOURS 1. A propos des cryptos

Chapitre 5/6

L’incroyable histoire des cryptomonnaies

Jan 14, 2021
Lire 4 min
L’histoire des cryptos
Points clés :
— La principale caractéristique des cryptomonnaies est qu’elles sont totalement décentralisées. En d’autres termes, aucune entité hiérarchique, comme un État ou une banque centrale, ne contrôle leur création et leur gestion. Le système est conçu pour les individus, par les individus.
— C’est ce que Satoshi Nakamoto a rendu possible avec le lancement du Bitcoin en 2008 : un réseau qui fonctionne et préserve la valeur de manière autonome.
— Le bitcoin a été à l’origine des cryptos, mais il ne constitue que le début de l’histoire. L’arrivée d’Ethereum a donné naissance aux contrats intelligents, ce qui a propulsé l’industrie florissante de la DeFi telle que nous le voyons aujourd’hui.
— Aujourd’hui, la crypto est plus qu’un simple moyen de stocker et de transférer de la valeur, car la blockchain est à l’origine d’un nombre incroyable de produits nous permettant d’interagir de manière innovante.

Il est nécessaire de connaître l’histoire des cryptomonnaies avant d’aller plus loin, c’est-à-dire avec le bitcoin, le minage, les transactions sur la blockchain, etc. Oui, il est important de comprendre le contexte dans lequel elles ont vu le jour. Au-delà des dates, comprendre l’histoire des cryptomonnaies et pourquoi elles ont été créées au départ vous aidera à mieux saisir leur fonctionnement.

Histoire de la crypto : des principes communs

Le bitcoin est peut-être bien l’OG (le pionnier) de la crypto, mais ce n’était pas la première tentative. Il y avait déjà eu de nombreuses itérations de la monnaie numérique, mais sans succès. Déjà en 1998, le concept avait été introduit par un ingénieur en informatique, Wei Dai, dans un article où il évoquait l’idée d’une monnaie numérique. Cette même année, le pionnier de la blockchain Nick Szabo a lui aussi créé sa propre version.

La plupart des prototypes de monnaie numérique étaient surtout confrontés au problème de la double dépense. En termes simples, la double dépense est l’équivalent numérique de la contrefaçon. Imaginez que vous preniez votre billet de 100 dollars, que vous en fassiez 10 copies pour vous retrouver avec 1 000 dollars. Cela est presque impossible car le système financier traditionnel utilise des entités de contrôle et de réglementation pour empêcher cela. En ce qui concerne la monnaie numérique, le défi consiste à s’assurer qu’un actif numérique ne soit utilisé qu’une seule fois.

Prenons à titre d’exemple les billets électroniques de concerts. Si la vente des billets pour l’événement auquel vous souhaitez assister est clôturée, vous pouvez toujours acheter votre billet auprès d’une personne qui en détient un. Mais comment vous assurer que cette personne ne vendra ce billet électronique qu’à vous seul, étant donné que les copies PDF sont faciles à dupliquer. Une solution pratique serait de recourir à TicketSwap. En d’autres termes, de vous fier à un intermédiaire. De même, la plupart des premières tentatives de création de monnaie numérique résolvaient le problème de la double dépense en confiant un certain contrôle à une autorité centrale.

En 2008, Satoshi Nakamoto a donné naissance au bitcoin, la première monnaie numérique décentralisée couronnée de succès. Dans un contexte de crise économique, il (ou elle) a réussi à résoudre ce problème de la double dépense sans sacrifier le principe de décentralisation.

2008 : crise, Bitcoin et répercussions

L’année 2008 a été déterminante pour la terrible crise financière qui a frappé le monde en 2007 et 2008. Et ce n’est peut-être pas une coïncidence si le Bitcoin a été créé précisément cette année. De toute façon, personne ne pourra le savoir avec certitude. Sans entrer dans les détails de cette histoire (laissons le film « The Big Short : Le Casse du siècle » s’en charger), on peut dire que le mois de septembre a été le point culminant de la crise. Après la faillite de la banque américaine Lehman Brothers, l’économie était au bord de l’effondrement.

C’est alors qu’un livre blanc intitulé « Bitcoin : un système de paiement électronique de pair à pair » a été publié par une mystérieuse personne, sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto. Quatre mois plus tard, le 3 janvier 2009, Satoshi Nakamoto a créé le premier bloc du réseau Bitcoin, connu sous le nom de « bloc Genesis ». Cela a marqué le début du Bitcoin et de la blockchain. Parmi les données brutes du bloc Genesis, Satoshi Nakamoto a laissé un message secret : « The Times 03/Jan/2009 Chancellor on brink of second bailout for banks » (Journal The Times, le 3 Janvier 2009. Le Chancelier s’apprête à approuver un second plan de sauvetage des banques). En fait, c’est le titre d’un article paru dans l’édition du journal The Times du même jour à propos de l’incapacité du gouvernement britannique à réagir à la crise financière. Même si Nakamoto n’a jamais fait de commentaire, la plupart des gens pensent que le bloc Genesis et son message font office de prise de position.

Bloc Genesis du Bitcoin

Le message était assez clair. Tout comme la vision de Satoshi sur le bitcoin et les cryptomonnaies en général. Pendant le peu de temps où Satoshi est resté actif dans la communauté, il (ou elle) a continué à partager sa vision. Par exemple, il a explicitement fait connaître son hostilité envers les banques centrales. Selon lui, elles ne méritent pas la confiance des gens, comme la crise financière venait de le prouver. De plus, il était convaincu qu’un système de pair à pair rendrait aux gens leur liberté, notamment vis-à-vis des gouvernements.

L’héritage de Satoshi : le début du marché des cryptomonnaies

Au fil du temps, la création du Bitcoin a conduit à la naissance du marché des cryptomonnaies que nous connaissons aujourd’hui. De nouveaux cas d’usage sont apparus, d’autres cryptomonnaies ont été créées et le bitcoin a gagné en popularité.

Tout d’abord, des plateformes ont dû être créées pour acheter et trader des cryptomonnaies, c’est-à-dire des plateformes d’échange. Ces plateformes permettaient de convertir de la monnaie fiduciaire en cryptomonnaies, et inversement. De plus, le premier achat de biens en bitcoins a été réalisé lorsque le développeur Laszlo Hanyecz les a utilisés pour acheter des pizzas. C’était en février 2010. Bien que cela puisse paraître anodin, cet achat a donné un prix au bitcoin pour la première fois : deux pizzas vendues à 10 000 BTC, soit l’équivalent de 20 $ US au prix du marché.

Deux ans après la création du bitcoin, de nombreuses autres cryptomonnaies ont commencé à apparaître. Certaines étaient régies par de nouvelles règles innovantes visant à explorer les possibilités de la blockchain ou à améliorer les fonctionnalités du Bitcoin. Mais peu d’entre elles ont été couronnées de succès, car elles n’ont apporté que peu d’innovations techniques. L’année 2015 a vu le lancement du réseau Ethereum. Son coin est rapidement devenu la deuxième cryptomonnaie en termes de parts de marché.

Le marché des cryptomonnaies compte à l’heure où l’on écrit cet article plus de 6 000 monnaies numériques, et ce nombre ne cesse d’augmenter. Les cryptomonnaies deviennent lentement mais sûrement un phénomène mondial. Certaines grandes entreprises montrent de plus en plus d’intérêt envers la blockchain et les cryptomonnaies, en réalisant des investissements. De plus en plus de magasins ont commencé à accepter les cryptomonnaies comme mode de paiement et comme réserve de valeur. Les crypto-actifs sont utilisés pour les levées de fonds. Vous pouvez même voyager dans le monde entier en ayant uniquement des cryptos dans votre wallet !

Cette liste grandit à toute vitesse, tout comme les prix des cryptomonnaies. Et ce n’est que le début. Souvenez-vous, il y a quatre ans, le prix du BTC était de moins de 1 000 dollars US ! Dans cet univers en constante évolution, plus vous en savez, plus vous êtes confiants. Et plus vous avez le contrôle. Alors suivez le rythme !

Le savoir, c’est le pouvoir.

Et ne cessez jamais d’apprendre ! Si vous avez la soif d’acquérir de nouvelles connaissances sur les cryptos et la blockchain, regardez notre épisode School of Block sur la plus belle année des cryptos jusqu’à présent !


Restons en contact

Retrouvez les annonces sur notre blog. Contact presse :
[email protected]

Abonnez-vous à notre
newsletter

Recevez nos derniers articles de blog, offres exclusives et nouvelles cryptos prises en charge directement par email.