Votre wallet de CryptoKitties

Token non fongible : ERC-721

CryptoKitties est un jeu basé sur la blockchain du réseau Ethereum. Il permet aux joueurs d’acheter, de collectionner, d’élever et de vendre des chats virtuels. En utilisant MetaMask et Ledger, vous pouvez désormais protéger vos animaux de compagnie préférés avec une sécurité ultramoderne. Chaque chat possède des attributs qui le rendent unique et ne peuvent être reproduits.

Votre wallet de CryptoKitties

Comment sécuriser vos CryptoKitties


1. Installez ou connectez-vous à MetaMask

Téléchargez et installez MetaMask. Créez ensuite un nouveau wallet.


2. Procurez-vous des ETH

Achetez des ETH (par exemple sur une plateforme d’échange) avec lesquels vous achèterez des CryptoKitties. Envoyez-les à l’adresse de votre wallet MetaMask.


3. Connectez votre wallet physique Ledger

Connectez votre wallet physique Ledger directement à votre ordinateur. Déverrouillez votre appareil et ouvrez l’application Ethereum. Sélectionnez le compte que vous souhaitez utiliser.


4. Vous voilà dans les starting-blocks !

Vous pouvez maintenant profiter de votre jeu le cœur tranquille sachant que vos Kitties sont sécurisés.

Appareils compatibles avec les CryptoKitties

Ledger Nano S

Ledger Nano S

Protégez vos actifs CryptoKitties avec le premier et unique
wallet physique certifié de manière indépendante du marché.

En savoir plus
Ledger Nano X

Ledger Nano X

Le Ledger Nano X est un appareil sécurisé compatible Bluetooth®
Protégez vos actifs CryptoKitties grâce à un appareil ayant remporté un CES award.

En savoir plus

Questions les plus courantes au sujet des CryptoKitties

Comment acheter mes premiers CryptoKitties ?

Puisque les CryptoKitties sont des actifs sur la blockchain, vous pouvez les acheter, les échanger et les vendre sur un marché ouvert. Pour cela, vous devrez d’abord acheter des ETH sur une plateforme d’échange. Après avoir acheté des ether, installez MetaMask et créez un wallet pour acheter un chat virtuel parmi les centaines de milliers disponibles.

Comment gagner de l’argent avec des CryptoKitties ?

Après en avoir acheté un, vous pouvez commencer à gagner de l’argent, surtout grâce à l’élevage. Pour commencer l’élevage, choisissez simplement l’un de vos Kitties existants pour qu’il serve de Sire (il s’agit du Kitty père), puis sélectionnez-en un autre qui servira de Dame (la mère). Vous pouvez également choisir élever l’un de vos Kitties avec les Sires d’un autre joueur.

Mais pour bien vous y prendre, vous devez déterminer quels Kitties ont de bons profils pour l’élevage. Vous pouvez utiliser le calculateur de Kitties pour déterminer les profils de Kitties qui se vendent le mieux sur le marché.

Il existe plusieurs stratégies de gain :

  • Acheter et revendre : vous pouvez acheter des Kitties, puis les revendre quelque temps après à un montant plus élevé, surtout s’il s’agit d’un chat qui a de bonnes caractéristiques.
  • Positionner ses Kitties comme Sire : les Kitties n’ont pas de sexe. Chacun d’eux peut servir de Dame ou de Sire. Un autre moyen de gagner de l’argent consiste à positionner votre Kitty comme Sire dans le jeu. Vous recevrez la majorité du paiement, mais chaque transaction effectuée dans CryptoKitties ponctionne 3,75 % du montant de la vente.
  • Élever des Kitties : lorsque vous élevez vos Kitties jusqu’à obtenir une progéniture, vous pouvez vendre soit les parents, soit la progéniture. C’est la façon la plus courante de gagner de l’argent dans le jeu.

Par exemple, en décembre 2017, un CryptoKitty a été vendu 100 000 $ US (environ 88 000 €).

Combien de CryptoKitties existe-t-il ?

Le nombre de CryptoKitties en train d’être élevés a franchi le cap de 1,6 million. Toutefois, puisque le nombre de chats pouvant être mis en circulation est limité, ainsi que leurs génomes, environ 4 milliards de chats peuvent être élevés au total.

Quel est le CryptoKitty le plus cher ?

À ce jour, le CryptoKitty le plus cher, nommé Dragon, a été mis en vente à 170 000 $ US (environ 150 000 €).

Restons en contact

Retrouvez les annonces sur notre blog. Contact presse :
[email protected]