Wallet EOS

Sécurisez vos EOS

Sécurisez vos actifs EOS avec le wallet physique le plus fiable du marché. Les wallets non connectés à Internet sont généralement des appareils chiffrés qui stockent les actifs EOS des utilisateurs hors ligne. Ils offrent ainsi une couche de sécurité contre les menaces de plus en plus nombreuses qui apparaissent lors de la connexion à Internet.


Sécurité
ultramoderne


Simplicité


Multidevises

Découvrir nos wallets

Comment gérer des EOS avec les appareils Ledger

Sécurisez vos EOS (EOS)

Sécurisez plusieurs actifs, y compris les EOS à l’aide d’un wallet physique Ledger.
Les clés privées qui donnent accès à vos actifs restent toujours en sécurité dans une puce sécurisée et certifiée.

Ledger Nano S

Ledger Nano S

Protégez vos actifs EOS avec le premier et unique
wallet physique EOS certifié de manière indépendante.

En savoir plus
Ledger Nano X

Ledger Nano X

Le Ledger Nano X est un appareil sécurisé compatible Bluetooth®
qui a remporté un CES award. Il protège vos EOS

En savoir plus

Couvert d’éloges par notre communauté

Bertil A.

Pour sécuriser ses crypto-monnaies, Ledger est l'outil idéal.

Maria R.

Je pense que les portefeuilles Ledger sont la meilleure solution pour garder vos crypto en sécurité.

Schell T.

Facile, sûr et l'une des meilleures options pour stocker les crypto-monnaies.

James C.

Il me permet d'avoir l'esprit tranquille pour le stockage de mes biens. Très facile à utiliser.

Voir plus

Présentation de EOS (EOS)

EOS est une plateforme évolutive de contrats intelligents (smart contracts) conçue pour fournir l’infrastructure d’une nouvelle génération d’applications décentralisées (dApps). Développée et publiée à l’origine par Block.One, EOS est principalement la création de Dan Larimer. La plateforme a bouclé l’une des ICO les plus réussies de l’histoire, récoltant environ 4,2 milliards de dollars US au cours d’une vente prolongée ayant durée un an qui s’est terminée le 1er juin 2018.

eos-plain

Fonctionnalités de EOS (EOS)

EOS est présentée comme une infrastructure blockchain unique fonctionnant davantage comme un système d’exploitation logiciel auquel des applications peuvent être intégrées et sur lequel elles peuvent être construites. Le logiciel EOS est open source et sous licence MIT. Le projet a obtenu le soutien d’une communauté sans cesse croissante de développeurs.

La caractéristique de conception principale d’EOS est de vouloir bâtir une infrastructure basée sur la blockchain pour construire des dApps entièrement évolutives. Selon le livre blanc d’EOS :

« La technologie qui en résulte est une architecture blockchain pouvant, à long terme, parvenir à prendre en charge jusqu’à des millions de transactions par seconde, éliminer les frais d’utilisation et permettre un déploiement et une maintenance rapides et faciles des applications décentralisées, au sein d’une blockchain gouvernée. »

Passage à l’échelle, gouvernance et écosystème des dApps

Beaucoup de gens considèrent EOS comme un rival d’Ethereum, né de l’incapacité d’Ethereum à répondre aux demandes de passage à l’échelle des dApps fonctionnant sur son réseau lors de l’annonce de l’ICO d’EOS. Depuis lors, EOS a réalisé l’une des ICO les plus réussies de l’histoire et a été officiellement lancé au début du mois de juin 2018.

Deux éléments permettent à EOS de se distinguer d’Ethereum et d’autres plateformes de contrats intelligents :
1. Le passage à l’échelle
2. La gouvernance

Concernant le premier élément, EOS a été conçu explicitement en tenant compte du besoin de scalabilité horizontale et verticale des dApps. Plutôt que de s’appuyer sur la preuve de travail (PoW), plus conservatrice, comme le fait Ethereum, EOS déploie un mécanisme de consensus par preuve d’enjeu déléguée (DPoS) qui permet au réseau d’atteindre jusqu’à environ 4 000 transactions par seconde (TPS).

Avec ce consensus de preuve d’enjeu déléguée, une série de 21 producteurs de blocs actifs valide chaque bloc et est élue par les participants du réseau (utilisateurs et validateurs). Les données ayant trait aux producteurs de blocs actifs sont accessibles au public. Elles sont disponibles ici.

Bien que les producteurs de blocs soient élus par les détenteurs de tokens de la communauté, leur nombre limité a suscité des débats controversés sur la centralisation d’EOS par rapport à d’autres blockchains publiques, même si des blockchains privées peuvent être créées à l’aide du logiciel EOSIO.

L’une des principales conséquences du TPS élevé d’EOS et du consensus de finalité rapide est que le réseau ne prélève pas de frais de transaction, ce qui atténue l’un des problèmes majeurs que rencontrent les utilisateurs grand public lorsqu’ils interagissent avec des dApps. En moyenne, les dApps d’EOS retiennent un nombre plus élevé d’utilisateurs actifs quotidiens que les autres plateformes de contrats intelligents.

Le processus de gouvernance d’EOS encadre les actions des producteurs de blocs et les paramètres spécifiques du réseau. Il est formalisé par une constitution. Les producteurs de blocs ont le dernier mot sur les changements apportés au réseau. Ils peuvent être rejetés par l’ensemble de la communauté si un nombre suffisant de détenteurs de tokens vote en faveur de leur retrait.

Au sujet de la constitution d’EOS, voici ce que dit le livre blanc :

« Cette constitution définit des obligations entre les utilisateurs qui ne peuvent pas être entièrement appliquées par le code, et facilite la résolution des conflits en établissant la juridiction et le choix de la loi applicable, ainsi que d’autres règles mutuellement acceptées. »

La gouvernance d’EOS est l’un des premiers pas notables vers une gouvernance de blockchain formalisée. Le protocole peut même être modifié par des mises à niveau, si la communauté et les producteurs de blocs en prennent la décision.

Le marché pour freelances Moonlighting avait annoncé sa migration vers le réseau EOS, et CarbonUSD (le stablecoin) a été le premier stablecoin à être lancé sur la plateforme.

Restons en contact

Retrouvez les annonces sur notre blog. Contact presse :
[email protected]