Votre guide sur le métavers

Lire 8 min
Points clés :
— Qu’est-ce que le métavers ? Le « métavers » désigne un écosystème public au sein duquel les utilisateurs du monde entier peuvent se connecter les uns aux autres via une plateforme en ligne ouverte. Ce terme est apparu pour la première fois dans un roman cyberpunk décrivant un monde basé sur la fibre optique, dans lequel les gens du monde entier pouvaient se connecter les uns aux autres.
— Il existe deux types de plateformes de métavers : celles qui sont contrôlées par une entité centrale (comme Fortnite et Roblox) d’un côté, et les plateformes décentralisées de l’autre, qui sont quant à elles développées et gérées par les communautés.
— Plus l’univers numérique est décentralisé, plus les utilisateurs ont le plein pouvoir sur le projet.
— Les différents projets et plateformes offrent des univers immersifs différents dans lesquels il est possible d’interagir. Les possibilités et nuances sont nombreuses et varient d’une plateforme à l’autre.
— Avec le temps, nous verrons apparaître des opportunités dans le métavers, qu’il s’agisse d’emplois ou de divertissements. Un monde passionnant est en train de se construire.

Qu’est-ce que le métavers ? Comment fonctionne-t-il et quelles en sont les limites ? Ce concept vous intéresse, mais vous vous sentez un peu perdu(e) ? Aucun problème. Nous vous présentons ici le guide ultime du métavers, afin que vous puissiez y plonger.

Le métavers. Un autre sujet d’actualité et un terme technologique à la mode qui fait le tour du monde. Facebook a récemment changé son nom pour devenir « Meta », et ce n’est pas la première fois que des experts en technologie se penchent sur le potentiel d’un monde 100 % numérique. Mais qu’est-ce qu’est exactement le métavers ? Et en quoi diffère-t-il d’un environnement centralisé et contrôlé, ou des autres mondes en ligne open source ? Mettez votre casque de réalité virtuelle, nous allons plonger dans tout ce qui concerne le métavers !

Qu’est-ce que le métavers ?

Le concept et le terme de « métavers » sont nés il y a presque 30 ans dans un roman cyberpunk de Neal Stephenson. Ce dernier parle d’un lieu imaginaire accessible aux gens du monde entier via une sorte de réseau mondial. (Le roman Le Samouraï virtuel de Stephenson était vraiment en avance sur son temps).

Amazon.fr - Le Samouraï virtuel - Stephenson, Neal - Livres

Notre façon de concevoir et de parler du métavers est assez semblable à la vision de Stephenson : un lieu public, avec un réseau mondial sous-jacent rendu possible par le numérique. Dans le métavers, les individus peuvent construire et interagir dans un monde basé sur la réalité, qui présente toutefois des opportunités allant au-delà du temps et de l’espace du monde réel que nous connaissons.

S’il existe différents degrés de métavers, le concept fondamental présente les caractéristiques suivantes :

  • Un lieu public numérique avec des avatars uniques et personnalisables qui représentent les utilisateurs
  • Dans lequel la propriété numérique varie en fonction du degré de décentralisation de la plateforme
  • Sur laquelle vous pouvez interagir avec les autres utilisateurs
  • Et les éléments du monde numérique,
  • Tout en partageant des expérience avec d’autres personnes.

Les différents écosystèmes numériques ouvrent la voie à différentes options et de multiples niveaux de contrôle pour les utilisateurs. Une plateforme qui adopte une approche décentralisée présente plus d’opportunités de créer et de développer des applications et de s’approprier l’écosystème et le monde numérique.

Fondamentalement, un métavers est une plateforme en ligne, qui ajoute des couches et des couches de création sur une plateforme numérique. Cela permet à un utilisateur de créer un personnage (ou avatar), et d’élaborer une vie numérique, tout en la pilotant en fonction de ce que cet avatar peut faire. De la mode aux carrières dans le numérique, en passant par les animaux et les maisons, le métavers imite la réalité, tout en offrant un monde d’opportunités tout droit sorti de l’imaginaire.

Comparaison entre espace décentralisé et environnement centralisé

C’est ici que nous expliquons en quoi les versions centralisées du métavers sont quelque peu différentes des autres plateformes (généralement basées sur la blockchain) qui développent des métavers open source.

La différence essentielle concerne le contrôle, la création et la gouvernance.

Si vous avez regardé le film Ready Player One de Steven Spielberg, vous avez une idée de ce à quoi ressemble un métavers gouverné. Si l’imagination est la seule limite de l’écosystème (l’Oasis), les joueurs et joueuses restent sous contrôle.

Contrôle par une entité principale : les métavers centralisés

Dans un métavers centralisé, une seule et unique entité gouverne l’intégralité du réseau, avec des serveurs internes et des politiques mises en place pour réglementer le monde virtuel. Dans les environnements centralisés comme Fortnite et Roblox, la communauté virtuelle vit au sein d’un espace contrôlé de manière centralisée. Les utilisateurs sont limités par le respect de ces paramètres. Les membres de la communauté peuvent interagir les uns avec les autres et partager des expériences, mais ils ne sont pas libres de contrôler ou de posséder des éléments de l’environnement numérique.

Contrôle par la communauté : les métavers décentralisés

À l’opposé se trouve un métavers décentralisé. La plateforme est alors open source et les utilisateurs sont libres de contrôler presque entièrement leur propre expérience. Le contrôle de la plateforme est assuré par la communauté (plutôt que par une seule autorité centrale). Chaque utilisateur a beaucoup plus de contrôle, non seulement sur ses propres actifs, mais aussi sur la construction et le fonctionnement du métavers. Le métavers décentralisé émerge conjointement avec des projets de blockchain. Nous commençons à entrevoir les opportunités se concrétiser dans quelques idées plutôt sympathiques…

Alors, ready ?

Partons à la découverte des métavers décentralisés et des réseaux et mondes virtuels qui émergent.

Axie Infinity

Axie Infinity est un jeu vidéo en « play-to-earn » basé sur la blockchain. C’est un peu plus qu’un jeu et un tout petit peu moins qu’un vrai métavers. En tant que jeu, Axie repose sur l’interaction sociale. Il mélange des éléments de propriété artistique (les Axies sont d’ailleurs des NFT) et des éléments de jeu, consistant à combattre les petites créatures. Des récompenses sont offertes pour les combats et les quêtes dans le jeu.

En bref : pourquoi s’agit-il d’un métavers partiellement décentralisé ?

Créé par la communauté, Axie Infinity permet aux utilisateurs de vivre des expériences partagées et ouvertes. La plateforme leur donne en effet la possibilité de gagner des récompenses, tout en cochant la case de la pleine propriété virtuelle avec les Axies et autres actifs qui y sont présents. Si la plateforme est actuellement gouvernée de manière centralisée, elle confiera à l’avenir la gouvernance aux personnes qui l’utilisent.

Crédit image : Axie Infinity

Somnium Space

Somnium est un monde de réalité virtuelle développé sur Ethereum. Toutes les personnes qui participent au jeu se trouvent dans un seul monde ouvert. Dans le système Somnium, les joueurs et joueuses peuvent acheter des terrains numériques (qu’ils possèdent réellement), jouer dans ce monde, interagir avec d’autres personnes et créer des ressources numériques qu’ils pourront utiliser sur la plateforme. Comme il s’agit d’un monde ouvert, le potentiel de création et d’interaction avec l’environnement n’a qu’une seule limite : l’imagination.

Le fait que les joueurs et joueuses ne soient pas dispersés sur plusieurs sous-serveurs est ce qui distingue fondamentalement Somnium des autres jeux de réalité virtuelle. Les utilisateurs se trouvent toutes sur le même terrain de jeu et peuvent tous interagir les uns avec les autres et avec l’environnement. Somnium Space est par ailleurs étroitement relié aux NFT, ce qui permet aux joueurs de posséder des parties de leur propre expérience et de voir leurs actifs interagir avec l’environnement Somnium.

En bref : pourquoi s’agit-il d’un métavers décentralisé ?

En intégrant la blockchain à la réalité virtuelle, l’écosystème ouvert de Somnium permet aux membres d’interagir les uns avec les autres, de monétiser leur expérience de réalité virtuelle sur la plateforme, de créer et de gagner des actifs numériques, de miner des NFT, de profiter d’interactions sociales, de créer leur terrain numérique et même d’y vivre, comblant ainsi le fossé entre la vie numérique et la vie réelle.

Crédit image : Somnium Space

The Sandbox

The Sandbox est actuellement l’une des plus grandes plateformes de métavers basées sur la blockchain. L’objectif à long terme du projet consiste à mettre sur pied un monde complètement décentralisé, entièrement gouverné, créé et contrôlé par les personnes faisant partie de cette communauté. Avec le lancement attendu d’une organisation autonome décentralisée (DAO), la plateforme cherche à donner le plus de contrôle possible à ses membres.

The Sandbox s’adresse aux créateurs et aux créatrices numériques et vise à leur offrir une plateforme où ils peuvent exposer leur travail et leurs expériences. Avec la présence de Snoop Dogg et de Deadmau5, le public a également la chance de pouvoir vivre et interagir numériquement avec des célébrités. Imaginez une réalité où vous pouvez vous connecter, sortir de votre maison numérique, saluer votre voisin Snoop Dogg et œuvrer à votre vocation virtuelle, qui vous permet de financer à la fois votre maison en ligne et votre maison physique. Avec The Sandbox, nous ne sommes pas nécessairement loin de cette réalité.

Un autre élément important de la vision de la plateforme a été exprimé par son PDG, Arthur Madrid, lorsqu’il a déclaré : « Nous développons un écosystème entier qui ouvre de nouvelles opportunités d’emplois numériques pour les personnes qui jouent et qui créent dans notre métavers NFT ouvert ».

L’une des caractéristiques essentielles de The Sandbox, c’est qu’elle offre diverses opportunités d’emploi : du guide touristique numérique, qui fait visiter la plateforme aux novices, aux personnes créant du contenu améliorant l’écosystème dans son ensemble, tout en percevant un vrai salaire.

The Sandbox ne se limite pas à offrir des opportunités numériques de création sur la plateforme. Elle montre également comment l’écosystème et l’environnement imitent la réalité, offrant même des possibilités de carrière dans le système, pour travailler et gagner sa vie dans le métavers.

En bref : pourquoi s’agit-il d’un métavers décentralisé ?

The Sandbox n’est pas encore décentralisé à 100 %, mais l’équipe y travaille, afin d’offrir le plein contrôle aux joueurs et joueuses. Dans un monde ouvert, l’objectif est de construire le monde de toutes les manières possibles et imaginables pour les joueurs. L’attrait des célébrités s’est manifesté par l’arrivée de membres de renom dans la communauté du métavers. Ils ont rejoint la plateforme pour interagir les uns avec les autres et avec l’environnement, voir ce que fait l’avatar de Snoop Dogg et vivre dans un monde qu’ils participent activement à construire.

Crédit image : The Sandbox

Decentraland

Comme The Sandbox, Decentraland est un monde social dans lequel les membres peuvent interagir entre eux, jouer à des jeux, créer et gérer des maisons numériques sur une plateforme ouverte. L’art numérique est le thème principal de Decentraland. La plateforme regorge de galeries d’arts et de salles des ventes florissantes accessibles au public. En juin 2021, Sotheby’s a ouvert les portes numériques de sa galerie Decentraland, créant ainsi un lieu où les membres peuvent voir, enchérir et acheter des NFT haut de gamme.

Contrairement à The Sandbox, Decentraland est déjà régi par une organisation autonome et décentralisée, ce qui fait de lui une plateforme 100 % régie par les personnes qui l’utilisent. Une autre subtilité intéressante de Decentraland réside dans la manière dont les membres peuvent obtenir des parcelles de terrain (la crypto LAND, qui est un token ERC721) et d’autres actifs sur la plateforme, à l’aide de la cryptomonnaie MANA, et comment ils les développent ou les revendent en réalisant une plus-value.

En bref : pourquoi s’agit-il d’un métavers décentralisé ?

À l’image de The Sandbox, Decentraland est un monde numérique ouvert auquel les joueurs et les joueuses peuvent se connecter pour interagir avec l’environnement. L’accent est essentiellement mis sur un monde dans lequel l’art et la créativité sont favorisés. Les utilisateurs construisent et gèrent des galeries d’art numériques, et des ventes aux enchères de NFT haut de gamme sont régulièrement organisées. Les avatars des membres peuvent entrer dans une galerie et soumettre leurs offres. Le fait de pouvoir acheter des maisons numériques dans des zones en développement et de les construire ou de les vendre en réalisant des plus-values est également très attrayant.

Crédit image : Decentraland

Plongée dans le métavers

De nouvelles opportunités continueront d’émerger à mesure que l’univers du métavers s’élargit avec l’arrivée de nouveaux projets et plateformes. L’implication au sein de la communauté en ligne et la contribution à cette dernière dépendent des plateformes. Toutefois, pour la plupart d’entre elles, il suffit de posséder un wallet numérique et d’acheter un peu de monnaie (SAND ou MANA, par exemple) pour commencer.

Il existe différents degrés de métavers, chacun offrant une finalité unique et un niveau de gouvernance par la communauté différent. De ce fait, vous, en tant que membre, avez un pouvoir immense pour déterminer où il est possible d’occuper de l’espace en ligne. Avec un contrôle véritable, absolu et sans intervention centrale, le monde en ligne vous appartient. Il constitue vraiment votre espace numérique, dédié à la collaboration et à la création de communautés. En mettant le contrôle et le droit de propriété entre les mains des utilisateurs, le métavers est l’expression même de sa communauté, et non le produit d’une vision d’entreprise déconnectée et hiérarchique.

Le savoir, c’est le pouvoir.

Ayez confiance en vous et continuez à apprendre ! Regardez notre épisode de la School of Block pour tout savoir sur les NFT et comprendre pourquoi nous en sommes si friands.


Restons en contact

Retrouvez les annonces sur notre blog. Contact presse :
[email protected]