Que sont les tokens non fongibles (NFT) ?

Lire 4 min
Points clés :
— Les tokens non fongibles (Non-Fongible Tokens ou NFT) sont des tokens uniques basés sur la blockchain. Ils peuvent représenter presque tout, y compris des actifs physiques.
— La plupart sont basés sur la blockchain Ethereum, mais quelques autres blockchains prennent également en charge les NFT, comme TRON et NEO.
— Une grande partie des NFT représente actuellement des articles in-game et des objets de collection en cryptomonnaie. Mais ils ont d’innombrables autres cas d’usage potentiels, dont beaucoup sont en cours d’exploration.

Les tokens non fongibles, ou NFT en abrégé, sont devenus très populaires ces dernières années en raison de leur capacité à donner une valeur symbolique (la tokenisation) à presque tout. Ils confèrent également à leurs détenteurs la véritable propriété de leurs actifs numériques.

Nous examinons ici ce que sont les NFT et leurs cas d’usage actuels.

Que sont les tokens non fongibles ?

Les NFT sont des types relativement nouveaux d’actifs numériques conçus pour représenter la propriété de quelque chose d’unique et de rare. Il peut s’agir d’actifs physiques tokenisés, de ressources digitales rares, d’actions ou de pratiquement n’importe quoi d’autre.

Comme les NFT sont uniques, il n’y en a pas deux qui se ressemblent. Un NFT ne peut donc pas être remplacé par un autre token identique. C’est une caractéristique connue sous le nom de « non-fongibilité ». Elle est mise en œuvre par des contrats intelligents (smart contracts) qui empêchent toute duplication, tandis que les blockchains publiques permettent de prouver la rareté.

Les NFT peuvent se présenter sous différentes formes, selon la norme sur laquelle ils sont créés, par exemple : les ERC721 et les ERC1155 sont des NFT d’Ethereum, et TRC721 pour TRON. Chacune de ces normes a ses avantages et ses limites, qui peuvent influer sur les types de NFT créés. De la même manière qu’une personne qui cuisine est limitée par les ingrédients dont elle dispose.
La grande majorité des NFT est actuellement basée sur la norme ERC721.

Comprendre la fongibilité

Comme les principaux actifs numériques comme l’ether (ETH) et le bitcoin (BTC), les NFT sont stockés sous forme de données sur une blockchain. Ils sont placés dans des wallets qui leur sont compatibles, comme le Ledger Nano X. Mais contrairement à la plupart des actifs numériques, les NFT possèdent une propriété appelée « non-fongibilité » qui, dans le cas des actifs numériques, est essentiellement un terme élaboré pour désigner leur unicité.

Chaque NFT possède son propre ensemble d’attributs (par exemple des métadonnées en chaîne et hors chaîne). Cela les rend uniques. Cette unicité signifie qu’un NFT ne peut pas être remplacé par une autre unité identique, tout simplement parce qu’il n’en existe pas d’autre. Cela diffère radicalement des dollars américains par exemple qui, eux, sont fongibles. Un billet de cinq dollars a en effet généralement la même valeur qu’un autre billet de cinq dollars, peu importe son numéro de série ou ses autres caractéristiques.

Pourquoi certains tokens non fongibles ont-ils de la valeur ?

Vous l’avez peut-être déjà constaté, mais certains NFT ont une grande valeur. Plusieurs d’entre eux dépassent les 100 000 $ US sur le marché libre. Par exemple, une parcelle de Decentraland s’est vendue 215 000 US $ en novembre 2018, un CryptoKitty rare connu sous le nom de Dragon s’est vendu 600 ETH (soit une valeur d’environ 170 000 $ US à l’époque).

Puisque les NFT sont uniques et peuvent différer en termes de rareté, de désirabilité et d’utilité, un marché s’est développé autour des plus recherchés d’entre eux. Les collectionneurs et les tradeurs achètent et vendent des NFT, dont la valeur est déterminée par la spéculation, l’offre et la demande, et bien d’autres facteurs. Comme de nombreux objets « collectors », les NFT valent autant que ce que quelqu’un est prêt à payer pour les acquérir… ce qui peut être une somme considérable.

Recevoir, stocker et envoyer des tokens non fongibles

Comme nous l’avons évoqué plus haut, les NFT sont stockés dans des wallets d’actifs numériques compatibles. Pour les NFT sur Ethereum, MyEtherWallet est l’un des choix les plus populaires, car il peut être utilisé pour gérer facilement tout NFT basé sur Ethereum, et pour accéder aux NFT stockés sur des wallets physiques Ledger.

Tout comme l’ether classique (ETH) et les tokens ERC20, les NFT peuvent être transférés d’une adresse à une autre. Mais il est important de comprendre que les frais de transaction sont toujours payés en ether, car les tokens NFT sont généralement indivisibles par nature et ne peuvent pas être utilisés comme gaz.

MyEtherWallet dispose d’un guide complet sur l’utilisation des NFT via son gestionnaire de NFT.

Comment les tokens non fongibles sont utilisés

Le nombre de cas d’usage potentiels des NFT ne cesse de croître avec le temps, et des exemples toujours plus innovants voient régulièrement le jour. Néanmoins, il existe une poignée de cas d’usage particulièrement populaires. En voici quelques-uns :

Actifs in-game : les NFT peuvent représenter des éléments de jeu, tels que des armes, des bonus, des véhicules, des personnages, etc. L’utilisation de l’élément durant le jeu peut brûler (détruire) le NFT ou le verrouiller avec un délai de refroidissement associé, jusqu’à ce qu’il puisse être réutilisable.

Cartes à collectionner / collectors : actuellement, une grande partie des NFT représente des collectors crypto tels que les CryptoKitties, les Axies (Axie Infinity), les CryptoPunks et les cartes à collectionner de sport.

Propriété foncière : dans Decentraland, les NFT représentent des parcelles de terrain dans différents quartiers du monde virtuel du jeu. Les propriétaires de LAND peuvent construire et monétiser leur parcelle, par exemple en la louant à d’autres joueurs ou en l’utilisant pour la publicité.

Noms de domaine : les NFT sont actuellement utilisés comme domaines sur la blockchain. Ces tokens représentent essentiellement la propriété d’un domaine de cryptos particulier, comme nom.eth ou token.crypto.

Œuvres d’art : les NFT peuvent représenter des œuvres d’art individuelles qui ont été tokenisées et qui sont maintenant représentées par un token unique. Posséder le NFT équivaut à posséder l’œuvre d’art correspondante.
Comme les actifs numériques standards, les NFT sont également utilisés comme instruments d’investissements spéculatifs. Ils sont échangés sur des marchés de NFT tels que OpenSea et The Sandbox, généralement par des traders et des investisseurs expérimentés.

Le savoir, c’est le pouvoir.

Ne cessez jamais d’apprendre ! Si vous avez la soif d’apprendre de nouvelles choses sur les cryptos et la blockchain, regardez notre vidéo School of Block pour découvrir comment créer et vendre votre propre objet de collection.


Restons en contact

Retrouvez les annonces sur notre blog. Contact presse :
[email protected]