La base des bases

PARCOURS 4. Conseils essentiels pour explorer Web3

Chapitre 1/3

Les arnaques du Web3

Lire 5 min
This image has an empty alt attribute; its file name is cover-22-1024x421.png
Points clés
— Ledger s’engage à offrir la meilleure sécurité possible pour vos clés et vos fonds. Cependant, même Ledger ne peut vous protéger de certains risques et dangers du Web3.

— L’une des arnaques les plus répandues dans le monde des cryptos consiste à faire du shill de cryptos. Il s’agit de faire la publicité d’un faux projet ou de créer un battage médiatique autour d’un projet qui n’a aucun potentiel.

— Les rug pull (littéralement « tirage de tapis ») constituent un autre type d’arnaque populaire dans le monde des cryptos. Les fondateurs mettent en avant leur projet et lorsque le prix du token augmente, ils vendent leurs parts et abandonnent le projet.

— Il est essentiel de faire des recherches approfondies sur un projet avant de s’y engager. Nous allons vous aider.

Les wallets physiques Ledger sont synonymes de sécurité, mais il existe des risques dont même votre Ledger ne peut vous protéger. Dans cette section, nous parlerons des stratégies d’arnaque courantes sur le Web3 et de ce à quoi vous devez faire attention lorsque vous explorez cet univers.

Les arnaques du Web3

Dans le Web3, absolument n’importe qui peut lancer un projet et commencer à vendre des tokens. Il n’existe pas de contrôle des entreprises, pas de régulateur et pas de code de conduite pour les projets crypto. Le secteur des cryptos et de la blockchain en est encore à ses débuts. De plus, son environnement opaque en fait un endroit idéal pour les opportunistes qui veulent mettre en place des stratagèmes très anciens.

Le shill

Le shill (ou shilling) n’est pas une nouvelle arnaque. En fait, il est aussi vieux que le trading lui-même.

Quand on dit qu’une personne fait le « shill » d’un produit ou d’une idée de business, cela signifie qu’elle en fait la promotion, mais dans son propre intérêt. En d’autres termes, on vous présentera le projet en vous disant : « C’est l’occasion rêvée d’une vie ! » ou « Vous devez acheter maintenant avant que les stocks ne soient épuisés ! ». Bref, on vous fait croire que l’idée est une excellente opportunité d’investissement. En réalité, il ne s’agit pas du tout d’une bonne opportunité, et la seule personne qui a tout à gagner de votre investissement est l’auteur de l’arnaque.

Eh bien, dans le monde libre et sans contrainte des cryptos, où n’importe qui peut lancer un projet et solliciter votre investissement, le shill de faux projets est très courant.

Qu’est-ce que le shill de cryptos ?

Le shill d’une cryptomonnaie peut se présenter sous plusieurs formes :

  • Cela peut signifier faire de la publicité pour un projet fictif (nous y reviendrons).
  • Il peut également s’agir d’une personne qui défend un projet en échange d’une récompense financière. (c.-à-d. un conseil qui n’est pas vraiment impartial)

Dans un cas comme dans l’autre, l’idée est la même : créer un engouement autour du projet pour que des personnes peu méfiantes comme vous et moi y adhèrent.

Un peu de battage médiatique peut mener loin : plus les gens investissent, plus la demande de tokens augmente, plus le prix augmente et plus la valeur du projet dans son ensemble augmente.

Comment reconnaître le shilling de cryptos

Le shilling de cryptos ne saute pas toujours aux yeux. Vous ne tomberez pas toujours sur quelqu’un qui vous dira : « Hey ! Regarde ce super token, tu devrais y investir tous tes fonds tout de suite si tu veux te faire de l’argent et sauver le monde ! » Cela pourrait plutôt ressembler à ceci :

  • L’influenceur

Tous les influenceurs et toutes les influenceuses ne sont pas sur Instagram. Dans la cryptosphère, vous pourriez tomber sur un personnage influent, une célébrité par exemple, qui a apporté son soutien à un projet.

Mais cette célébrité peut ne pas être transparente : elle peut être payée pour ce soutien, ou avoir elle-même des parts dans le projet. Quoi qu’il en soit, les conseils de ce type de personne ne sont pas impartiaux et ne vous profiteront pas, car ils sont motivés par leur propre intérêt.

La leçon ? Demandez-vous toujours pourquoi. Lorsqu’une personnalité influente semble tourner soudainement son attention vers une cryptomonnaie et la défendre corps et âme (sans aucun signe d’intérêt pour le marché auparavant), il est fort probable qu’elle ne pense qu’à elle, pas à vous.

  • Les fondateurs du projet

Naturellement, les équipes à l’origine d’un projet de cryptomonnaie veulent que celui-ci réussisse, car elles ont probablement elles-mêmes des parts importantes dans ce projet. Il va de soi qu’elles feront en sorte d’attirer l’attention et d’obtenir des investissements.

Mais n’oubliez pas que l’équipe a tout intérêt à ce que le projet réussisse. Il est donc peu probable que leurs conseils soient impartiaux.

La leçon ? Faites vos propres recherches. Si une équipe promet de sauver le monde et plus encore, vérifiez-le avec sa feuille de route, son livre blanc et d’autres sources telles qu’Etherscan (nous y reviendrons).

Les rug pull : des arnaques parfaites dans le monde des cryptos

Parlons maintenant d’un autre type d’arnaques qui sévit dans le secteur des cryptos.

Un rug pull (littéralement « tirage de tapis ») est exactement ce que son nom signifie : un projet qui tire le tapis sous vos pieds. Dans le cas des cryptos, un rug pull implique un projet fictif vendant des cryptos ou des NFT, en promettant un avenir radieux.

À mesure que la demande pour le projet augmente, le prix des tokens augmente également, de même que la valeur du projet dans son ensemble. Le problème ? Le projet n’a pas d’avenir, et les fondateurs le savent.

Le pump and dump (gonfler et larguer)

Une fois que vous et d’autres investisseurs aurez dépensé votre argent dans le projet (en le gonflant avec des cryptos), la demande et le prix des tokens augmenteront. À ce moment-là, les créateurs ou fondateurs vendront leurs propres actions (c’est le dumping ou largage) qui seront surévaluées grâce à l’intérêt que vous et les autres acheteurs aurez manifesté.

Les créateurs du projet n’ont jamais eu l’intention de le mener à bien, et l’abandonnent après avoir vendu leurs parts. Les investisseurs se retrouvent seuls avec les tokens d’un projet qui n’existe plus.

Un exemple récent de ce phénomène est la soi-disant arnaque liée au retrait de SushiSwap (SUSHI). Le projet a vu sa valeur augmenter considérablement et son créateur, connu sou le seul nom de « Chef Nomi », a brusquement retiré 14 millions de dollars. Cela a fait chuter le prix du SUSHI, qui est passé de plus de 9 dollars à un peu plus d’un dollar, en moins d’une semaine. Après une vive réaction de la communauté, Chef Nomi a fini par reverser les fonds. La plupart des arnaques de type rug pull n’ont pas une fin aussi heureuse.

C’est à vous de monter la garde

En résumé, la liberté du Web3 en fait un environnement idéal permettant à n’importe qui de présenter n’importe quel projet. Même si vos clés sont en sécurité au sein de votre Ledger Nano, il vous appartient toujours d’examiner les projets avant d’y prendre part.

La Ledger Academy est là pour vous y aider, c’est ce que nous verrons dans le prochain article. Pour l’instant, découvrez comment aborder les projets DeFi et NFT avec un bonne dose de méfiance.

Comment éviter de vous faire arnaquer

Avant de laisser quiconque vous convaincre d’investir dans un projet (quel que soit le degré d’enthousiasme dont cette personne fait preuve), suivez les recommandations ci-après :

  • Demandez-vous pourquoi cette personne vient vers vous. Aurait-elle un intérêt dans le projet ?
  • Ne répondez jamais aux messages privés recommandant des projets crypto. Rien ne justifie que quelqu’un vous contacte en privé dans le Web3.
  • Faites vos propres recherches (DYOR). Obtenez les faits essentiels sur le projet, et mettez de côté les commentaires subjectifs.

Le savoir, c’est le pouvoir.

Maintenant que vous connaissez certains des nouveaux risques auxquels vous serez confronté(e) dans le Web3, il est temps d’apprendre comment mener vos propres recherches. La sécurité ne se limite pas à votre wallet crypto : il s’agit également de savoir quelles questions poser et comment évaluer soi-même les possibilités. Nous allons donc nous attaquer à cela dans les prochains articles.


Restons en contact

Retrouvez les annonces sur notre blog. Contact presse :
[email protected]