La différence entre les coins et les tokens

Débutant Mai 6, 2022 · 3 min de lecture

Coins et tokens
Points clés
— Les coins sont des cryptomonnaies qui disposent d’une blockchain indépendante et autonome (Bitcoin, Ethereum, XRP…).
— Les altcoins sont tous les coins autres que le bitcoin.
— Les tokens sont des cryptomonnaies qui ne possèdent pas leur propre blockchain mais vivent sur une autre blockchain. En tant que tels, ils bénéficient de la technologie de cette blockchain. (tokens ERC20…)

Le terme « crypto » englobe une multitude de monnaies. Mais il y a bien une différence entre les coins et les tokens. Regardons cela de plus près.

Entrer sur le marché des cryptomonnaies peut sembler compliqué et intimidant. Vous avez peut-être entendu parler du bitcoin. Mais qu’en est-il des milliers d’autres coins et projets de blockchain existants ?

Pour mieux comprendre les marchés des cryptomonnaies, il est plus facile de les classer en deux catégories distinctes : les coins et les tokens.

Coins

Les coins sont des cryptomonnaies qui disposent d’une blockchain indépendante et autonome, comme le bitcoin.

Ces cryptomonnaies sont créées à partir de rien et le réseau dans son ensemble est conçu explicitement pour atteindre un certain objectif. Par exemple, le bitcoin est une réserve de valeur et un moyen d’échange résistant à la censure, et doté d’une politique monétaire fixe et sécurisée. Le token natif de Bitcoin, le BTC (c’est-à-dire les bitcoins), est la cryptomonnaie la plus liquide du marché. Elle a également mais aussi la plus haute capitalisation du secteur des cryptomonnaies, et la plus haute capitalisation réalisée.

Les projets de coins s’inspirent généralement des technologies précédentes ou d’autres cryptomonnaies, et ils les fusionnent dans un réseau innovant répondant à un objectif spécifique.

L’ether (ETH) d’Ethereum est un autre exemple de coin. Il s’agit du coin natif d’une plateforme de contrats intelligents conçue pour créer des programmes informatiques à usage polyvalent qui s’exécutent sur une blockchain décentralisée. Loin de se limiter aux données financières, Ethereum traite des données de programmes aléatoires qui peuvent couvrir plusieurs domaines, des jeux aux réseaux sociaux. L’ether est utilisé pour envoyer, recevoir et gérer des actifs, mais aussi payer des frais de gaz et interagir avec des applications décentralisées (dApps) sur le réseau.

Coins

Vous avez peut-être aussi entendu parler des altcoins. En gros, on appelle « altcoins » tous les coins autres que le bitcoin.

Tokens

Les tokens constituent un élément unique des plateformes de contrats intelligents plus larges comme Ethereum, qui permettent aux utilisateurs de créer, d’émettre et de gérer des tokens qui sont des produits dérivés de la blockchain principale.

Par exemple, l’engouement pour les ICO de 2017 a été alimenté par la norme de token ERC20 d’Ethereum. Il s’agit essentiellement d’un protocole permettant de créer des tokens (autres que les ETH) sur la blockchain Ethereum. Ces tokens peuvent être échangés entre eux. Les projets annoncent ou créent une application sur Ethereum à l’aide de contrats intelligents. Puis ils émettent un token natif à utiliser dans cette application, ce qui permet de lever des fonds directement auprès des investisseurs en ETH.

Les tokens jouent un rôle unique sur le marché des cryptomonnaies. Ils fonctionnent comme des tokens « utilitaires » au sein de l’écosystème d’une application, pour encourager certains comportements ou payer des frais. Par exemple, le DAI est un token ERC20 populaire qui fait partie de la dApp MakerDAO s’exécutant sur la blockchain Ethereum. MakerDAO est un moyen pour les utilisateurs d’accéder à des instruments de crédit, tels que le prêt ou l’emprunt en utilisant le DAI, qui est conçu pour être stable. Les tokens ERC20 comme le DAI peuvent être échangés contre tout autre token ERC20 ou d’autres normes basées sur Ethereum (c’est-à-dire les ERC721), y compris le coin ETH.

Par conséquent, les tokens existent en tant qu’entités spécifiques à une application au sein d’un réseau plus large de cryptomonnaies ou de blockchain, comme le DAI au sein de l’écosystème d’Ethereum.

Comme tokens autres que le DAI, on peut citer Maker (MKR), 0x, Augur (REP), Komodo (KMD) et Golem (GNT).

Tokens

Les coins doivent être échangés entre eux via des plateformes d’échange de cryptomonnaies, car ils sont conçus sur des protocoles de codes différents et non standardisés. En revanche, les tokens sur Ethereum (par exemple, ERC20) sont échangeables entre eux via des applications internes avec un minimum de friction, car ils sont conçus sur des protocoles de code standardisés.

Aborder les marchés des cryptomonnaies est un défi, mais comprendre les différences fondamentales entre les types de cryptomonnaies peut vous aider à gérer les risques et à prendre de meilleures décisions au sein d’un écosystème volatil.

Ne cessez jamais d’apprendre ! Si vous avez la soif d’apprendre de nouvelles choses sur les cryptomonnaies et la blockchain, regardez notre vidéo School of Block Différentes cryptos dans la course.

Article connexe

Partager cet article

Restons en contact

Retrouvez les annonces sur notre blog. Contact presse :
[email protected]

Abonnez-vous à notre
newsletter

Recevez nos derniers articles de blog, offres exclusives et nouvelles cryptos prises en charge directement par email.