Qu’est-ce que la preuve d’enjeu ?

Intermédiaire Oct 23, 2019 · 8 min de lecture

Preuve d’enjeu
Points clés
— Le staking est l’action de verrouiller des crypto-actifs pour sécuriser le réseau et recevoir des intérêts pour y avoir participé.
— La preuve d’enjeu est un algorithme de consensus qui permet de déterminer le validateur du bloc suivant. Ici, on n’a pas recours à des mineurs qui résolvent des énigmes cryptographiques en utilisant leur puissance de calcul pour vérifier les transactions, comme c’est le cas avec la preuve de travail traditionnelle.
— La preuve d’enjeu est largement soutenue par de nombreux experts du secteur. Elle devrait permettre une meilleure durabilité.

Le principe de fonctionnement de la preuve d’enjeu (PoS)

La preuve d’enjeu (PoS) est un algorithme de consensus pour des réseaux de blockchain. Elle consiste à choisir au hasard les validateurs qui vont produire et approuver des blocs. Les validateurs sont des personnes qui ont « mis en staking » des tokens natifs du réseau en les verrouillant dans la blockchain. Les validateurs sont récompensés en fonction du total d’actifs stakés. Cela incite les nœuds à valider le réseau pour obtenir un retour sur investissement (ROI).

La preuve d’enjeu est largement considérée comme une version plus écologique et plus évolutive du consensus de preuve de travail (PoW) de Bitcoin, qui nécessite des dépenses énergétiques importantes.

Validateurs

Dans les blockchains de preuve d’enjeu, les validateurs sont sélectionnés pour produire le prochain bloc en fonction du total de leurs actifs stakés. Bien qu’ils soient souvent conçus avec des fonctions aléatoires pour empêcher un consensus de façade, plus le montant staké par un validateur est élevé, plus il a de chances d’être choisi pour produire le prochain bloc. Les blocs proposés par les validateurs sont ensuite diffusés aux autres membres de la chaîne, qui les vérifient et ajoutent le bloc approuvé à la blockchain.

Les avantages pour le réseau

Il existe plusieurs éléments intéressants dans la conception de la preuve d’enjeu. En particulier, puisque les incitations sont financées par des récompenses émises dans le token natif, la preuve d’enjeu contourne le processus de calcul de type loterie utilisé au sein de la preuve de travail. Cela présente plusieurs avantages importants en termes de performances et de sécurité.

Côté performances, la preuve d’enjeu a une conception de consensus à « finalité rapide » et s’avère plus performante à la fois en termes de transactions par seconde (TPS) en chaîne et de règlement effectif des transferts du réseau.

Côté sécurité, les validateurs sont incités à agir honnêtement en produisant des blocs et en approuvant des transactions pour deux raisons principales.

Premièrement, les validateurs contrôlent généralement une part importante des tokens du réseau. Ils ont donc tout intérêt, d’un point de vue financier, à sécuriser la chaîne. Sinon, ils seront confrontés à un dilemme : les failles de sécurité auront une incidence négative sur le prix de leur token. Deuxièmement, si les validateurs décident d’agir de manière malveillante et de produire de faux blocs, ils risquent de perdre par « slashing » les actifs qu’ils ont mis en staking dans le mécanisme de verrouillage pour produire des blocs.

Les avantages pour les propriétaires de cryptos

Les propriétaires de cryptos qui ne souhaitent pas être validateurs eux-mêmes peuvent également gagner des récompenses en participant à l’écosystème du réseau.

Il existe aujourd’hui différentes façons de générer des revenus via le staking. Les règles sont fixées par la blockchain utilisée. Veillez à suffisamment vous informer sur chaque protocole avant d’y participer.

  • Récompenses pour avoir conservé des cryptos : les utilisateurs peuvent gagner des récompenses simplement en conservant leurs coins dans leur wallet pendant une période donnée. Pas besoin de mettre ces coins en staking. La récompense dépendra du nombre de coins conservés dans leur wallet et (souvent) du temps de détention. La demande de telles récompenses peut être automatiquement initiée par le protocole ou par l’utilisateur.
  • Récompense pour avoir participé ou délégué : les utilisateurs délèguent une partie de leur avoirs mis en staking à un validateur qui sera chargé de sécuriser le réseau. La récompense découlera du fait que le validateur partage une partie de ses revenus avec ceux et celles qui lui ont délégué leurs actifs. Ces récompenses peuvent être soit automatiquement distribuées par le protocole, soit dépendre de la bonne volonté du validateur.


Les inconvénients de la preuve d’enjeu

Les cryptos utilisant la preuve d’enjeu

Ethereum (ETH)

La révision en cours d’Ethereum prévoit le passage d’un consensus de preuve de travail à un consensus de preuve d’enjeu. Cela permet d’accélérer les transactions, d’améliorer l’évolutivité et de réduire la consommation d’énergie du réseau.

Par conséquent, vous pouvez désormais staker vos ETH pour soutenir l’exécution de sa blockchain. Si vous voulez staker vos ETH 2.0, vous avez deux options : devenir un validateur ou rejoindre un pool de staking.

Pour être validateur, vous devez exécuter votre propre nœud. Ce dernier sert à vérifier la validité de chaque bloc entrant avant qu’il ne soit ajouté à la blockchain. En retour, vous recevrez une récompense pour chaque bloc que vous proposez avec succès. Cela semble assez simple, si vous êtes capable de staker la jolie somme de 32 ETH 2.0 pour vous lancer.

Si cela n’est pas possible, ne vous inquiétez pas. Une autre option est de rejoindre un pool de staking, tel que Lido. Cela signifie que vous pourrez staker un plus petit montant d’ETH 2.0 au sein d’un plus grand pool d’actions (en échange d’une faible commission). Le pool vous donnera ensuite des récompenses proportionnelles à vos avoirs initiaux mis en staking.

Il est important de noter que quel que soit le montant que vous décidez de staker, vous ne pourrez pas retirer vos coins avant la Phase 1.5, qui n’est pas prévue avant un à deux ans.

Tezos (XTZ)

Ce coin est principalement connu pour avoir réalisé l’une des ICO les plus réussies de tous les temps, avec près de 232 millions de dollars investis dans les tokens XTZ.

Tezos est une blockchain multi-usage qui utilise un protocole de preuve d’enjeu (Proof of Stake) pour sécuriser son réseau. Les détenteurs de tokens peuvent déléguer leurs comptes à d’autres détenteurs de tokens (appelés validateurs), sans transférer la propriété de ces tokens. Ces validateurs s’occupent alors de sécuriser le réseau pour eux. L’utilisateur pourra alors gagner les récompenses générées, moins les frais du validateur.

Lorsque vous déléguez, vos XTZ sont complètement liquides. Vous êtes libre de déplacer vos tokens à tout moment, car il n’y a pas de périodes de gel lors de la délégation à un validateur. De plus, il n’existe aucun risque direct à déléguer des XTZ. Choisir soigneusement votre validateur est l’une des meilleures manières de bénéficier d’un service et de récompenses de qualité.

Pour en savoir plus sur le staking de Tezos directement via Ledger Live, cliquez ici.

Tron (TRX)

Voici un autre moyen populaire de gagner des revenus passifs avec le staking.

Tron est capable d’atteindre un taux élevé de transactions par seconde (TPS) grâce à un mécanisme de preuve d’enjeu délégué (Delegated Proof of Stake).

Sur le réseau Tron, 27 validateurs sont sélectionnés pour créer les blocs sur la blockchain. On les appelle les super-représentants (SR). Toute personne participant au réseau Tron peut utiliser ses TRX pour voter en faveur d’un super-représentant. Pour devenir un super-représentant, il faut avoir le plus grand nombre de votes.

Les super-représentants ayant créé des blocs peuvent ensuite choisir de donner des Tron à ceux qui ont voté en leur faveur en guise de récompense. Et c’est ainsi que vous pouvez gagner plus de TRX !

Pour en savoir plus sur le staking de Tron directement via Ledger Live, cliquez ici.

Cosmos (ATOM)

Voici l’un des coins les plus utilisés en staking. Cosmos est une blockchain assez unique, alimentée par sa cryptomonnaie native connue sous le nom d’ATOM.

Cosmos se présente comme une solution tout-en-un utilisant un mécanisme hybride de preuve d’enjeu basé sur des validateurs, pour résoudre les problèmes de passage à l’échelle et d’interopérabilité auxquels est confrontée l’industrie de la blockchain. Les validateurs sont choisis par tous les détenteurs d’ATOM. Ils sont ensuite récompensés pour leur travail. En tant que détenteur d’ATOM, vous pouvez participer au vote des validateurs en déléguant vos actifs.

Déléguer vos ATOM à un validateur vous permet de gagner des récompenses. Il faut toutefois savoir que si vous déléguez vos ATOM, ils seront verrouillés et vous ne pourrez pas les utiliser pour effectuer des transactions.

Dès que vous avez fait une délégation à un validateur, vous pouvez demander vos récompenses à tout moment.

Pour en savoir plus sur le staking de Cosmos directement via Ledger live, cliquez ici.

Algorand (ALGO)

Le réseau Algorand a pour but de résoudre les trois principaux défis auxquels sont confrontées les blockchains aujourd’hui : sécurité, passage à l’échelle et décentralisation.

Dans l’algorithme de consensus d’Algorand, appelé preuve d’enjeu pure (Pure Proof of Stake), la sécurité du réseau est liée à l’honnêteté de la majorité.

De nombreux coins utilisant la preuve d’enjeu vous obligent soit à devenir un validateur pour le réseau, soit à déléguer vos cryptomonnaies. Tel n’est pas le cas avec Algorand. Avec Algorand, il vous suffit de détenir au moins 1 ALGO sur votre adresse. Vous pouvez alors commencer automatiquement à accumuler des récompenses. Vous n’avez rien d’autre à faire !

Pour en savoir plus sur le staking d’Algorand directement via Ledger live, cliquez ici.

Polkadot (DOT)

Polkadot est un protocole blockchain de dernière génération conçu pour prendre en charge plusieurs chaînes au sein d’un seul réseau. Il a mis en œuvre une innovation dans le consensus par preuve d’enjeu (PoS), que l’on appelle preuve d’enjeu nommé (NPoS).

Le protocole multi-chaînes est conçu pour rendre le contrôle des actifs aux individus. Il s’appuie sur la promesse révolutionnaire de la technologie blockchain actuelle, en allant au-delà pour offrir plusieurs avantages supplémentaires.

Par exemple, ce protocole a pour but de résoudre un problème au sein du monde actuel de la blockchain, à savoir que le fait que des centaines de blockchains existent de manière isolée et possèdent peu de moyens de communication entre elles. Polkadot part du principe que les blockchains doivent pouvoir communiquer entre elles en toute sécurité.

Polkadot est le plus récent à faire son entrée dans le secteur de la blockchain et cherche à développer l’écosystème avec des solutions supplémentaires au-delà des réseaux comme Ethereum et Cosmos. Cependant, Polkadot est conçu pour coexister et interagir avec d’autres réseaux de blockchain, et non pas pour leur faire concurrence.

Pour en savoir plus sur le staking de DOT directement via Ledger Live, cliquez ici.

Voici quelques-uns des coins les plus utilisés pour faire du staking, mais il convient de noter qu’il existe d’autres coins vous permettant de gagner des revenus passifs. Nous pouvons par exemple citer ici le DASH, le NEO ou Cardano (ADA).

La preuve d’enjeu en passe de devenir la nouvelle norme ?

Le consensus de preuve d’enjeu est devenu très utilisé au cours des dernières années au sein des blockchains publiques qui cherchent à améliorer le rendement d’exécution de Bitcoin. De telles blockchains peuvent prendre en charge un plus grand nombre d’applications et de transactions pendant une certaine période. Des versions innovantes de preuve d’enjeu ont vu le jour pour répondre aux demandes spécifiques des réseaux.

Ethereum, la très célèbre plateforme de contrats intelligents, est actuellement en train de passer du consensus de preuve de travail à celui de la preuve d’enjeu avec le très attendu Ethereum 2.0 (aussi appelé « couche de consensus »).

La preuve d’enjeu offre également aux validateurs et opérateurs de nœuds du réseau une plus grande possibilité de participer au consensus, par rapport aux blockchains de preuve de travail telles que Bitcoin. Le fait qu’il soit simple d’y participer, puisqu’il faut détenir un certain nombre de tokens, est attrayant pour les utilisateurs qui ne souhaitent pas investir dans du matériel ASIC coûteux pour le minage sur Bitcoin.

Dans l’ensemble, la preuve d’enjeu a pris beaucoup d’ampleur dans le secteur des cryptomonnaies en pleine ébullition. Sa durabilité à long terme parmi les blockchains publiques reste encore à prouver, mais elle bénéficie d’un large soutien de la part de nombreux experts, participants et observateurs du secteur.

Ne cessez jamais d’apprendre ! Si vous avez soif d’apprendre de nouvelles choses sur les cryptos et la blockchain, regardez notre épisode School of Block : Introduction aux cryptomonnaies

Article connexe

Partager cet article

Restons en contact

Retrouvez les annonces sur notre blog. Contact presse :
[email protected]

Abonnez-vous à notre
newsletter

Recevez nos derniers articles de blog, offres exclusives et nouvelles cryptos prises en charge directement par email.