Tout ce qu’il faut savoir sur le bitcoin

Lire 4 min
Tout ce qu’il faut savoir sur le bitcoin
Points clés :
— Le bitcoin a été lancé en 2008. Il s’agit de la première monnaie numérique décentralisée au monde. Son réseau fonctionne et conserve sa valeur de manière autonome, sans l’intervention d’un État ou d’une banque centrale.
— Le bitcoin est propulsé par la blockchain, un registre numérique que tout le monde peut lire et qui ne peut être modifié. Cela permet au réseau de fonctionner sans entité centrale.
— Le protocole de consensus du réseau Bitcoin est la preuve de travail. C’est le mécanisme qu’utilisent les nœuds du réseau pour valider les transactions.
— Le bitcoin existe sur un réseau de blockchain qui se passe de confiance et qui n’a pas besoin d’une autorité centrale pour garder une trace fiable des transactions. C’est pourquoi il a révolutionné la façon dont nous transférons la valeur en rendant possibles les transactions de pair à pair.

D’abord décrit dans le livre blanc de Satoshi Nakamoto en octobre 2008, le bitcoin est la première cryptomonnaie créée couronnée de succès. Et jusqu’à ce jour, le bitcoin reste de loin le leader du marché. Voilà pourquoi il vaut la peine d’être examiné de plus près. Dans la suite de cet article, vous apprendrez ce qu’est le bitcoin, son fonctionnement et certains de ses cas d’usage les plus courants. Faisons le tour de la question.

Points clés au sujet bitcoin

Vous vous rappelez sans doute que dans l’article précédent, nous vous avons parlé des raisons pour lesquelles le Bitcoin était si important, et des problèmes qu’il a résolus.

Comme le souhaitait son (ou sa) mystérieux créateur Satoshi Nakamoto, un élément clé du Bitcoin est sa nature décentralisée, raison pour laquelle aucune entité ne peut contrôler, restreindre ni limiter l’accès à son réseau. Mais il y a bien plus que cela.

La combinaison unique de plusieurs attributs fait que le bitcoin se distingue de l’argent classique ou d’autres actifs. Voici un moyen mnémotechnique facile pour expliquer ces attributs : l’acronyme, un grand classique toujours efficace.

Prêt(e) ? Et un, et deux, et…

Bye aux banques

Bitcoin est le premier système financier à véritablement offrir un réseau entièrement de pair à pair. Grâce à la technologie blockchain, le bitcoin est la première cryptomonnaie à résoudre le problème de la double dépense, resté sans solution jusque-là. Cela signifie qu’avec le BTC et plus généralement les cryptos, vous n’avez pas besoin de confier votre argent ou vos transactions à des banques ou à d’autres institutions. Vous pouvez effectuer librement des transactions directes avec n’importe qui dans le monde.

Impossible à pirater

La décentralisation est essentielle à l’autonomie des réseaux de blockchain (et du Bitcoin), car elle augmente leur sécurité et les rend plus ou moins immunisés contre les interférences.

Prenons un exemple. Dans un environnement centralisé tel qu’une banque ou une réserve centrale, le piratage d’un ordinateur peut être fatal, car le système comporte un noyau où sont stockées et gérées les informations essentielles.

En revanche, dans un réseau décentralisé comme la blockchain, le contrôle du réseau est réparti sur plusieurs milliers de nœuds dans le monde entier. Pour nuire à un tel réseau, il faudrait en prendre le contrôle à plus de 51 %. Ainsi, un pirate devrait attaquer tellement d’ordinateurs différents pour en prendre le contrôle que cela est pratiquement impossible. Puisque toutes les transactions sont validées par le réseau communautaire, aucune fraude n’est possible. S’il y a une transaction frauduleuse, elle sera rejetée. C’est pourquoi vous pouvez avoir la certitude qu’un réseau de blockchain est un moyen sûr de transférer votre argent. Il est tout simplement impossible à pirater.

Très rapide

Vous pouvez envoyer des transactions Bitcoin de manière presque instantanée où que vous soyez dans le monde et vers n’importe quel pays, indépendamment des frontières. Les transactions nationales et internationales sont traitées dans les mêmes délais et avec les mêmes frais. De plus, alors que les transactions internationales traditionnelles prennent entre un et quatre jours ouvrables, une transaction en BTC prend environ 10 minutes.

Clair comme de l’eau de roche

Bitcoin est un réseau véritablement transparent, car il est entièrement open source. Cela signifie que n’importe qui peut examiner de plus près son code et en vérifier le fonctionnement. De plus, toutes les transactions sont publiquement disponibles sur la blockchain. Vous pouvez donc vérifier toutes les données relatives à vos comptes et soldes Bitcoin.

Omnipotent

Avec Bitcoin, aucune autorité centrale ne peut dicter ce que vous pouvez ou ne pouvez pas faire avec votre propre argent. Contrairement à l’argent que vous avez confié à une institution financière, le Bitcoin vous donne le contrôle total de vos propres fonds et l’entière propriété de votre argent. Pas d’abus d’autorité. Pas d’abus de confiance.

Incognito

Bien que les transactions Bitcoin soient entièrement publiques, vous pouvez tout de même effectuer vos transactions sous couvert d’un pseudonyme. Les adresses utilisées sur le réseau Bitcoin sont des chaînes de données qui, en elles-mêmes, ne peuvent pas révéler l’identité d’un individu. Il est vrai que lorsque vous achetez vos premières cryptos, vous devez normalement dévoiler votre identité, qui pourrait en théorie être utilisée pour vous lier aux transactions provenant de votre premier wallet. Cependant, au sein de la blockchain elle-même, vous pouvez effectuer des transactions à votre guise sans qu’aucune donnée personnelle ne soit impliquée.

Non limité à la spéculation

Le bitcoin n’est pas seulement un actif spéculatif. Il a d’abord été conçu pour être utilisé comme un moyen de paiement : de « l’argent numérique ». Sa popularité a accru son acceptation et donné vie a de plus en plus de cas d’usage. Y compris l’achat de biens et de services, des pizzas aux Lamborghinis. Le tout premier achat en bitcoins a porté sur deux pizzas ! À ce moment-là, ces deux pizzas coûtaient environ 40 $ US. Aujourd’hui, elles vaudraient plus de 200 000 000 $ US.

En 2017, l’expression « Bitcoin Lambo » est entrée dans le langage populaire : c’était un slogan pour les personnes qui se demandaient quand elles pourraient acheter une Lamborghini avec leur bitcoin, suite à une hausse fulgurante de sa valeur à cette époque. C’est ainsi qu’est apparue la fameuse expression argotique de la crypto, « When Lambo ».

Aujourd’hui, il est possible d’acheter des maisons de luxe ou des billets pour l’espace avec des bitcoins, ce qui montre à quel point cette cryptomonnaie est devenue un moyen acceptable de régler des transactions et des investissements importants. Et même si le bitcoin ne convient pas encore à tout le monde, sa diffusion progressive et son adoption par le grand public laissent présager un avenir radieux.

Le bitcoin à l’œuvre : fonctionnement

Rappelez-vous, nous avons déjà parlé du fonctionnement des transactions sur la blockchain. La blockchain permet d’échanger de la valeur de pair à pair de manière transparente, sécurisée et anonyme, sans dépendre du contrôle de parties externes. Eh bien, le bitcoin, ou BTC, fonctionne de la même manière. Passons ces étapes en revue :

Fonctionnement des transactions en BTC

Rien de nouveau jusqu’à présent. Mais la maîtrise du bitcoin nécessite de comprendre la preuve de travail, c’est-à-dire le processus (ou protocole) utilisé par le réseau Bitcoin pour vérifier et valider une transaction. Ce protocole peut différer d’une cryptomonnaie à l’autre, en fonction des règles de sa blockchain.

La preuve de travail (Proof of Work, PoW)

Le système de preuve de travail permet de valider les nouvelles transactions en incitant les mineurs à résoudre des énigmes incroyablement complexes, comme dans un sudoku géant. Cela permet de vérifier les blocs avant de les ajouter à la blockchain. Le premier mineur à résoudre le puzzle peut ajouter le nouveau bloc à la chaîne. Il reçoit alors un certain montant de BTC en guise de récompense. Ce processus s’appelle le minage.

Mais pourquoi mettre les mineurs en compétition ? La raison est simple. Pendant qu’a lieu cette compétition pour résoudre le nouveau bloc, les mineurs offrent leur puissance de calcul combinée au réseau Bitcoin, ce qui lui confère stabilité, sécurité et décentralisation. Évidemment, si un mineur agit de manière malveillante ou est victime d’une vulnérabilité, tous les autres participants du réseau pourront vérifier l’exactitude des transactions. Ils permettront que seuls les blocs exacts soient ajoutés à la chaîne. Prendre le contrôle de plus de 50 % du réseau pour contourner ce consensus demanderait une telle puissance de calcul qu’il est pratiquement impossible pour un pirate d’y parvenir. Voilà le but du système de preuve de travail.

Maintenant que vous possédez les bases, il n’y a plus qu’à aller de l’avant.

Voilà, vous avez suivi votre premier mini cours sur les bases du bitcoin ! Bien sûr, nous n’avons pas tout couvert, mais vous en savez assez pour vous mettre sur la voie d’un apprentissage plus approfondi et peut-être même pour posséder vos propres bitcoins. Vous possédez par ailleurs désormais les outils nécessaires pour poursuivre votre voyage dans l’univers des cryptos, en allant à la découverte d’autres cryptomonnaies ! Et bien sûr, la Ledger Academy est là pour vous aider. Lisez donc la suite.

Le savoir, c’est le pouvoir.

Et ne cessez jamais d’apprendre ! Si vous avez la soif d’apprendre de nouvelles choses sur les cryptos et la blockchain, regardez notre vidéo School of Block pour savoir pourquoi le bitcoin est sur toutes les lèvres.


Restons en contact

Retrouvez les annonces sur notre blog. Contact presse :
[email protected]