Binance Smart Chain (BSC) : un peu d’histoire

Débutant Juin 11, 2021 · 5 min de lecture

bsc
Points clés :
— La Binance Smart Chain (BSC) est une blockchain compatible avec Ethereum offrant les mêmes fonctions que les contrats intelligents, mais dont les frais de transaction sont bien moindres.
— Même si elle est un peu centralisée, la BSC permet à ses utilisateurs d’effectuer des transactions à la vitesse de l’éclair, ce qui constitue l’un des principaux avantages de cette blockchain.
— La BSC connaît une croissance considérable du nombre de ses utilisateurs depuis janvier 2021, grâce à sa portée mondiale, à son fonds d’accélération généreux et à sa facilité d’utilisation.

Vous commencez tout juste à vous lancer dans la DeFi et vous vous demandez quelle est la raison de tout ce battage autour de la Binance Smart Chain ? Nous allons tout vous expliquer. Voici l’histoire de la BSC.

La blockchain est le noyau de la DeFi. Sans elle, point de finance décentralisée ni d’application connexe. Même Fox Studio a récemment annoncé le lancement du « tout premier dessin animé entièrement réalisé sur la blockchain ».

La Binance Smart Chain (BSC) est un protocole blockchain plus récent, qui séduit ses utilisateurs en raison de la faiblesse de ses frais et de l’extrême rapidité de ses transactions. Afin de mieux comprendre ce qu’est la BSC, commençons par vous expliquer ce qu’est une blockchain.

La blockchain en accéléré

La blockchain est un registre numérique partagé infalsifiable, qui enregistre des transactions sur un réseau de pair à pair décentralisé. Nous sommes entourés de registres dans notre vie quotidienne. Par exemple, l’application bancaire sur nos téléphones est une sorte de registre, à la différence près qu’une entité (une autorité centrale) contrôle les fonds qui s’y trouvent.

La décentralisation est le pilier de la blockchain, le concept déterminant de la monnaie numérique. Elle apporte plusieurs composantes permettant la liberté financière : transparence, immuabilité et transaction sans confiance. Si un réseau de blockchain n’est pas décentralisé, peut-on le considérer comme une simple base de données et non comme une blockchain ? Toute personne aux commandes pourrait facilement y apporter des modifications sur un coup de tête.

Qui plus est, les transactions relatives aux actifs échangés entre pairs sur le réseau sont enregistrées de façon permanente. Cette caractéristique rend la blockchain infalsifiable, ce qui réduit considérablement les activités frauduleuses. Il n’est plus nécessaire de faire opposition à votre carte bancaire, car un inconnu a décidé de dépenser sans compter dans le magasin d’un pays où vous n’avez jamais mis les pieds.

Qu’est-ce que la Binance Smart Chain (BSC) ?

Notre histoire commence en avril 2019, lorsque Binance a lancé sa propre blockchain : la Binance Chain. Elle avait pour ambition de créer une blockchain ultra-rapide à même de prendre en charge un grand nombre de transactions. Pour y parvenir, l’équipe de la Binance Chain a choisi de limiter le nombre d’applications compatibles et de se focaliser uniquement sur son application principale : le Binance DEX.

En parallèle, la DeFi (sur Ethereum) est en plein essor et Binance réalise que des contrats intelligents comme ceux d’Ethereum sont nécessaires pour suivre le mouvement. Leur code s’exécute lorsque les conditions pré-définies sont remplies, jetant ainsi les bases des prêts, des emprunts et des autres activités de finance décentralisée.

Revenons-en à Binance. À ce stade, au lieu d’ajouter toutes ces capacités directement sur la Binance Chain et de risquer de ralentir fortement le réseau, Binance décide de lancer la Binance Smart Chain (BSC). C’est une blockchain, par Binance, en mesure de rivaliser avec Ethereum.

BSC : quelle est la différence ?

Le temps étant un facteur essentiel dans la mise en place d’une alternative économique à Ethereum, Binance s’épargne la tâche fastidieuse de développer ses propres contrats intelligents et met en œuvre son propre protocole de preuve d’autorité (PoA).

En réalité, la BSC utilise un algorithme consensuel spécifique basé sur la PoA : la preuve d’autorité mise en jeu (Proof of Staked Authority, ou PoSA). Dans le cadre de ce protocole particulier, seuls 21 validateurs confirment les transactions à la fois. De ce fait, la BSC est plus centralisée que les autres plateformes.

Fait intéressant, Binance a fait en sorte que sa plateforme soit compatible avec Ethereum. À ce titre, elle peut exécuter des applications et des contrats intelligents à l’aide du modèle d’Ethereum, mais en ne facturant qu’une fraction des frais de transaction de cette blockchain.

En tant que réseau centralisé, la BSC constitue une alternative économique à Ethereum, plus que nécessaire. La BSC permet par ailleurs de réaliser des transactions plus rapidement. Le réseau est régi par le token Binance, BNB, dont les utilisateurs ont besoin pour s’acquitter des frais de réseau. Pour vous donner une idée des taux d’adoption, le token BNB vaut actuellement un peu moins de 400 dollars US.

Alors, to BSC or not to BSC ?

Demandez à n’importe qui dans la DeFi quelle est sa préférence entre Ethereum et BSC : la réponse vous surprendra. La BSC a apporté d’importants avantages à Binance, qui est une entité centralisée, ainsi qu’à la DeFi dans son ensemble.

Du fait d’une large palette d’avantages pour les utilisateurs, par exemple des transactions ultra-rapides, des frais de transaction peu élevés (jusqu’à 1 centime seulement !), la création de dApps et un réseau constitué de millions d’utilisateurs, de nombreuses personnes se tournent vers la BSC.

N’oublions pas non plus que laBSC est à l’origine de PancakeSwap, le principal DEX du réseau et l’un des DEX les mieux notés dans l’univers de la DeFi.

Le meilleur moyen de prendre conscience des avantages et des inconvénients de la BSC consiste sans doute à les énumérer. C’est parti :

La Binance Smart Chain propose des solutions pratiques aux utilisateurs faisant leurs premiers pas dans la DeFi, ainsi qu’à ceux qui recherchent une option moins onéreuse qu’Ethereum. Cela ne signifie en rien que les passionné(e)s de cryptos délaissent totalement la blockchain. Au contraire, la BSC est un écosystème fiable dont les seules statistiques ont prouvé son utilité.

À la date de rédaction de cet article, le nombre de nouvelles adresses augmente chaque jour d’environ 400 000, avec au total plus de 74 millions d’adresses uniques. Ces chiffres sont impressionnants, suffisamment pour attester l’extrême rapidité de développement du réseau.

Il y a matière à réflexion

Il est peu probable que des millions de geeks des cryptos passent outre le concept de décentralisation. Mais, la blockchain n’est-elle pas censée être synonyme d’inclusion financière ? Bien que non décentralisée, la BSC offre aux pays en voie de développement la portée qu’Ethereum ne pouvait leur offrir à cause des frais de transaction exorbitants.

En contrepartie, quels éléments les utilisateurs de la BSC sacrifient-ils sur le long terme ? La décentralisation ? C’est certain. La sécurité ? C’est probable. Qu’en est-il de toute la confiance qu’ils sont obligés d’accorder à Binance, en sa qualité d’autorité centralisée ?

L’émergence quotidienne de réseaux dans le sillage de la BSC révèle que les utilisateurs ne seraient peut-être pas vraiment enclins à payer le prix fort au nom de la décentralisation. Mais, d’un autre côté, sans Ethereum, ces réseaux existeraient-ils ?

Le savoir, c’est le pouvoir, alors continuez d’apprendre ! Si vous avez soif d’apprendre de nouvelles choses sur les cryptos et la blockchain, regardez notre vidéo School of Block Trois moyens de générer des revenus passifs avec les cryptos.

Article connexe

Partager cet article

Restons en contact

Retrouvez les annonces sur notre blog. Contact presse :
[email protected]

Abonnez-vous à notre
newsletter

Recevez nos derniers articles de blog, offres exclusives et nouvelles cryptos prises en charge directement par email.