Articles de blog, Réflexion stratégique | 21/05/2021

Shiba Inu et Safemoon : informez-vous

crypto
Shiba Inu

Vous faites vos premiers pas dans le cryptoland, et des projets tels que le Shiba Inu Coin et Safemoon vous attirent ? Si oui, cet article est fait pour vous !

Les cryptomonnaies offrent aux utilisateurs la liberté de contrôler leurs fonds. Associée à la blockchain, cette technologie permet de se passer d’intermédiaires. Les détenteurs de cryptos sont libres d’acheter les coins qu’ils souhaitent et de soutenir les projets auxquels ils croient vraiment, sans aucune contrainte.

Mais comme pour tous les grands projets, cette liberté a un coût. Vous pouvez contrôler votre argent via les cryptomonnaies, mais cela signifie également que personne ne peut le protéger à votre place. Un manque de connaissances combiné au désir de s’enrichir rapidement a conduit de nombreux acheteurs à perdre leurs avoirs au profit de projets qui ne correspondent pas à ce qu’ils semblent être.

Shiba Inu et Safemoon : des valeurs sûres ou des projets douteux ?

Pour chaque projet légitime comme Bitcoin ou Ethereum, il existe dix scam coins conçus pour vous voler votre argent. Ces actifs louches prennent souvent la forme d’un mème, n’ayant d’autre but que de permettre à une minorité de s’enrichir très rapidement.

Fondamentalement, au début, les premiers détenteurs font la promotion de leur coin, en promettant des rendements élevés et une formidable plateforme à soutenir. Au fur et à mesure que la nouvelle se répand, les utilisateurs achètent et le prix augmente, ce qui a pour effet d’accroître encore plus la popularité du projet, qui finit par devenir une sorte de système de vente pyramidale. Soudain, les premiers détenteurs, qui ont multiplié leurs gains, se mettent à vendre leurs actifs, faisant s’effondrer le prix et escroquant au passage ceux qui les avaient rejoints.

Les seuls qui en profitent sont donc les détenteurs de premier niveau, soit une poignée de personnes par rapport à ceux qui se feront arnaquer.

Ce sont les investisseurs individuels qui sont perdants dans ce type de projets. Lorsqu’un coin gagne en popularité sur les réseaux sociaux, il est généralement trop tard. Les premiers acheteurs sont déjà prêts à vendre.

Les cryptos Safemoon et Shiba Inu sont deux projets récents qui présentent quelques signaux d’alarme.

Shiba Inu

Il s’agit d’une plateforme d’échange de token mème qui s’est autoproclamée « Dogecoin Killer » (le tueur de Dogecoin). Elle mise sur la notoriété de Dogecoin en utilisant le désormais célèbre chien Shiba Inu comme logo pour attirer les utilisateurs. Par rapport à Safemoon, Shiba Inu est un coin mème plus flagrant.

Récemment, les créateurs anonymes du coin Shiba ont envoyé à Vitalik Buterin, le créateur d’Ethereum, 50 % de tous les Shiba existants, en espérant, au mieux, qu’il soutienne le projet ou, au pire, qu’il les brûle pour créer de la rareté. Ne voulant pas provoquer de drame, Buterin a brûlé (a éliminé) 90 % de ces actifs et fait don des 10 % restants à un fonds de soutien aux victimes de la Covid en Inde. Ces 10 % représentaient une valeur de 1,2 milliard de dollars, mais la valeur du projet s’est effondrée peu après. Les utilisateurs qui voulaient profiter de la prochaine sensation du coin mème se sont alors fait « rekt ».

Safemoon

Safemoon dit vouloir construire une plateforme d’échange de NFT, un jeu vidéo et annonce d’autres fonctionnalités. Toutefois, ce projet est lui aussi considéré comme un coin mème, pour plusieurs raisons. Par exemple, un certain Dave Portnoy, fondateur de Barstool Sports, en a fait la publicité alors que, selon ses propres dires, il n’a « aucune idée de la façon dont cela fonctionne ». Il a même ajouté « Cela pourrait être une pyramide de Ponzi, qui sait ? ».

En général, lorsqu’une personnalité vante un coin, des foules de day traders se lancent dans l’aventure. Ceux qui sont entrés dans le projet à son décollage vendent alors, et les nouveaux investisseurs perdent leurs fonds. Il n’y a pas de gain véritable à conserver ses fonds sur le long terme. Ce n’est qu’un cycle de « pump and dump » (gonfler et larguer). Voilà d’où vient la mauvaise réputation des cryptos.

Il y a toujours un hic

Ce qui pose problème, ce n’est pas trop les projets en eux-mêmes, c’est plutôt leur prétendue attractivité. Dans le cas de ces deux projets, les premiers investisseurs sont très actifs sur Twitter et d’autres réseaux sociaux. Ils séduisent les nouveaux venus dans le monde des cryptomonnaies en leur faisant miroiter monts et merveilles s’ils investissent. Dogecoin en est un bel exemple, avec sa première vidéo pump and dump publiée sur TikTok l’année dernière. Certaines chaînes YouTube se consacrent spécialement à ce type de contenu. C’est tout à fait compréhensible que les traders les plus novices se laissent séduire par ces conseils de soi-disant « experts ».

Si un projet comme Dogecoin a pu aider les gens à financer leurs études et leur logement, pourquoi en serait-il autrement de Shiba Inu ? Quant à Safemoon, le projet a fait l’objet d’une campagne massive sur les réseaux sociaux en avril de cet année. La valeur de Safemoon a augmenté de plus de 1 000 %. À l’heure où nous écrivons ces lignes, SafeMoon occupe la 49<sup>ème</sup> position en termes de capitalisation, ce qui le place largement au-dessus de nombreux projets dont les produits sont légitimes et fonctionnent.
Il convient de noter que Safemoon semble avoir une mission et une équipe qui pourraient être de confiance, mais beaucoup restent sceptiques et pour une bonne raison.

Des projets comme Shiba Inu et Safemoon mettent-ils en danger le monde des cryptos ?

Ces projets sont capables d’anéantir complètement les nouveaux venus. Ils contribuent à la mauvaise image que certains ont des cryptomonnaies. Ces derniers pensent alors que toutes les cryptos sont des arnaques et que tous les acteurs des cryptos sont mal intentionnés. Si certains projets sont vraiment des arnaques, ce n’est certainement pas le cas pour tous. En fait, réaliser quelques recherches peut réellement vous aider à vous protéger. Il est vraiment possible d’en savoir plus sur les projets légitimes et d’acquérir des cryptomonnaies pour réaliser un bénéfice fiable sur le long terme.

Si les utilisateurs n’investissent pas dans des projets qui se construisent sur le long terme, les scam coins sont beaucoup plus susceptibles de prendre le dessus. Un tel scénario mettrait les cryptomonnaies au même rang que les systèmes de vente multiniveau ou les pyramides de Ponzi. Autrement dit, les cryptomonnaies seraient vues comme un moyen de profiter de gains rapides, plutôt que de construire de nouveaux produits légitimes.

La seule façon de donner aux cryptomonnaies la réputation qu’elles méritent est de financer des projets fiables, dont les cas d’usage sont réalisables. Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Les questions à se poser

La première chose à garder à l’esprit concerne l’équipe qui porte le projet. Si vous recherchez un projet digne de votre temps et de vos efforts, intéressez-vous aux personnes qui le conçoivent. Vérifiez leurs références et la manière dont ils formulent leur mission. L’équipe mentionne-t-elle les précédents projets sur lesquelles elle a travaillé ? Ou est-elle un vrai mystère ?

Le projet dispose-t-il d’un cas d’usage pertinent et à long terme ? Y croyez-vous vraiment ? D’autres personnes sont-elles du même avis ? Parcourez les réseaux sociaux pour vérifier ce que les gens disent de la cryptomonnaie. Si l’équipe communique systématiquement avec les utilisateurs et que les discussions sont courtoises et instructives, le projet est probablement digne d’intérêt. Vérifiez également si les attributions de tokens sont correctes. Regardez si l’équipe dispose d’une grande quantité de tokens qu’elle a verrouillés ou si la capitalisation est étrangement élevée.

Vous pouvez analyser ces wallets avec des explorateurs de blockchain comme BscScan ou Etherscan. Si la plupart des tokens se trouvent dans un seul wallet, peut-être faut-il se méfier du projet.

Règle numéro un : faites toujours vos propres recherches (DYOR). De plus, ne misez jamais tout, tout de suite. Privilégiez les investissements programmés (dollar cost averaging ou DCA).

S’informer est capital

Des entreprises du secteur des cryptomonnaies comme Ledger ou certaines plateformes d’échange telles que Gemini, Binance et Coinbase, sont de bonnes sources d’information. Elles fournissent des guides complets et facilement compréhensibles ainsi que des vidéos pour les débutants. Bien sûr, il est essentiel que vos sources d’information soient fiables. Suivre un influenceur YouTube ou Tiktok au hasard ou s’abonner à une chaîne sur Discord peut être facile. Mais l’idéal est d’apprendre auprès de véritables experts.

Après avoir choisi un projet, n’oubliez pas le volet sécurité ! Sachant qu’il est préférable de conserver vos actifs sur le long terme, vous aurez besoin du meilleur système de stockage possible. Et c’est là que nous entrons en jeu. Nos wallets physiques sont dotés d’une sécurité de pointe et nous proposons une interface utilisateur pensée pour les débutants. Même votre grand-mère s’y retrouverait. Si vous comptez acheter des cryptomonnaies, accordez-leur l’attention qu’elles méritent.

Cela étant dit, Ledger ne fournit pas de conseils en matière d’investissement. Cet article a simplement pour but de vous sensibiliser aux risques liés aux cryptomonnaies. Nous voulons que votre expérience crypto soit sécurisée. Et la meilleure façon d’y parvenir, c’est de s’informer.

Restons en contact

Retrouvez les annonces sur notre blog. Contact presse :
[email protected]

Abonnez-vous à notre
newsletter

Recevez nos derniers articles de blog, offres exclusives et nouvelles cryptos prises en charge directement par email.