La base des bases

PARCOURS 4. Continuez à faire fructifier vos actifs

Chapitre 3/4

Prêter vos cryptos

Lire 5 min
Points clés :
— De plus en plus de personnes se tournent vers des moyens d’échanger de la valeur sans intermédiaire. Le besoin pour des plateformes décentralisées de prêt et d’emprunt (que l’on appelle protocoles) augmente donc rapidement. Ces plateformes permettent aux utilisateurs d’emprunter de l’argent en utilisant leurs cryptomonnaies comme garantie ou de générer des revenus en prêtant leurs cryptos.
— Même si vous possédez des stablecoins tels que l’USDT ou l’USDC, vous pouvez les prêter et générer des gains sous forme d’intérêts.
— Il existe plusieurs façons de prêter vos crypto-actifs, mais la façon la plus sécurisée consiste à le faire directement à partir d’un wallet physique.

Le prêt de cryptos peut vous permettre de faire fructifier vos actifs sans trop d’efforts ni de risques. Voici comment prêter vos cryptos.

Le staking est une sacrée affaire. Nous avons expliqué dans l’article précédent de notre guide comment staker vos cryptos pour faire fructifier vos actifs. Mais ce n’est pas tout. Si vous avez bonne mémoire, vous vous rappelez qu’il existait plusieurs façons de faire fructifier vos actifs sans trop d’efforts. Dans cet article, nous abordons la notion de prêt de cryptos. Nous vous y expliquons comment créer une source de revenus supplémentaires.

Les prêts et les emprunts ont toujours fait partie de notre environnement économique. Cependant, la crypto change la façon dont nous échangeons la valeur. Nous disposons désormais d’une alternative au modèle traditionnel non rentable. Cela s’appelle la finance décentralisée, DeFi en abrégé.

Si vous possédez des cryptomonnaies passives dans votre wallet, vous pouvez les prêter directement à d’autres utilisateurs et obtenir des taux d’intérêt élevés.

Envie de découvrir comment ? Plongeons dans le vif du sujet.

Pourquoi prêter (ou emprunter) des cryptos ?

Réfléchissez au mot « prêt ». À quoi vous fait-il penser ? À une file d’attente dans une banque ? Au visage d’un conseiller financier qui écoute à peine ce que vous avez à dire ? Ou bien à une montagne de paperasse ? Ou pire encore, vous pensez à une banque qui utilise votre argent pour accorder des prêts et en tirer des bénéfices, tout en vous versant des miettes.

Quoi qu’il en soit, ce ne sera sans doute rien d’agréable.

Le monde est plein de gens qui recherchent des services intéressants et faciles à obtenir. Ainsi, le prêt traditionnel auprès d’une banque ne convient sans doute pas à beaucoup de personnes.

C’est une expérience amère, même pour celles et ceux qui stockent leur argent dans ces banques. Les banques prêtent leurs fonds aux emprunteurs et ne versent qu’une part dérisoire des intérêts qu’elles en retirent.

C’est pour ces raisons que la demande de plateformes capables de proposer des prêts instantanés, avec le moins de paperasse possible, est en hausse.

Et vous savez déjà ce que nous allons dire maintenant. Les cryptos sont la solution à ce problème.

Les protocoles de la DeFi ont gagné en popularité ces derniers temps. Ils permettent aux utilisateurs d’obtenir des prêts instantanément, sans avoir à faire la queue, ni à lire des contrats de 50 pages ou signer une multitude de documents.

Sur ces plateformes, des contrats auto-exécutables, appelés contrats intelligents, remplacent les intermédiaires tels que les banques. Ils permettent aux particuliers de prêter et d’emprunter des cryptomonnaies directement entre eux.

Comme leur nom l’indique, les contrats intelligents sont codés intelligemment pour gérer le processus de prêt et d’emprunt d’argent, sans intervention humaine. Cela signifie que le processus est entièrement automatisé et que vous allez tirer profit de tous les intérêts générés par vos cryptos.

Si vous souhaitez investir dans des actifs peu volatils, le prêt est le meilleur moyen de générer des revenus passifs. Vous pouvez posséder des stablecoins et les prêter pour gagner entre 1 et 11 % de rendement, parfois même plus.

Pardon ? Jusqu’à 11 % ou plus ? Oui. Tout à fait.

Mais quid de la sécurité de vos fonds, sans intermédiaire pouvant obliger toutes les parties concernées à prendre leurs responsabilités ? Comment avoir l’assurance qu’un emprunteur ne va pas prendre votre argent et s’enfuir ? C’est là que les prêts garantis entrent en jeu.

Qu’est-ce qu’un prêt garanti ?

À l’exception de quelques bons ami(e)s, dignes d’une place spéciale au paradis, personne ne vous prêtera de l’argent sans une garantie assurant la sécurité de ses fonds. Par exemple, si vous vous adressez à une banque pour obtenir un prêt afin de construire une maison sur votre propre terrain, la banque peut utiliser le terrain comme garantie. Ce faisant, la banque est sûre que si vous manquez à vos obligations, elle aura le droit de saisir votre terrain pour récupérer son argent.

Nous ne parlons ici pas de prêts bancaires, mais les prêts garantis dans le monde des cryptos fonctionnent de la même manière. Mais contrairement aux banques, la plupart des plateformes de prêts de cryptos utilisent des prêts avec surdimensionnement. Par exemple, le protocole de prêt Compound exige une garantie d’un minimum de 150 % en ether (ETH). Ainsi, si une personne devait emprunter 1 000 €, elle devrait verrouiller au moins 1 500 € en ETH comme garantie.

De plus, une pénalité supplémentaire est prévue pour les emprunteurs si la valeur des ETH verrouillés tombe en-dessous de 150 % du montant total emprunté. Pour éviter cette pénalité, les utilisateurs fournissent souvent des garanties pour leurs prêts avec un ratio bien supérieur au minimum requis.

Ce surdimensionnement des prêts assure la sécurité des fonds prêtés, même si l’emprunteur n’est pas en mesure de rembourser le prêt.

Eh bien, cela semble « sur-sécurisé » maintenant.

Vous avez déjà envie de vous débarrasser en partie de votre banque ? Attendez un peu. Voyons comment vous pouvez prêter vos cryptos et faire fructifier vos actifs, sans banque.

Voici comment prêter vos cryptos

Vous souhaitez vous lancer dans le prêt de vos cryptos, ajouter une source de revenus supplémentaire et faire fructifier vos actifs ? Vous pouvez le faire de plusieurs façons. Mais en choisissant la méthode qui correspond le mieux à vos besoins, vous vous simplifierez la vie.

Les protocoles décentralisés tels que Compound ou Aave vous permettent de prêter vos cryptos à un taux d’intérêt défini. Une fois sur ces plateformes, vous pouvez transférer les cryptos que vous souhaitez prêter et attendre que celles-ci génèrent des intérêts. Puisqu’il n’y a pas d’intermédiaire pour tenir les comptes, le contrat intelligent vous attribue des unités de comptes prouvant que vous avez prêté ce montant. Par exemple, Compound vous donne des cTokens pour les cryptomonnaies que vous prêtez. Et lorsque le montant prêté rapporte des intérêts, des cTokens supplémentaires sont ajoutés à votre wallet.

Si tout cela vous semble un peu trop compliqué, notez que vous pouvez également prêter vos cryptomonnaies via des plateformes centralisées. Mais, comme nous ne cessons de le dire, les entités centralisées ne vous permettent pas de véritablement posséder vos cryptos et elles peuvent aussi prélever des frais de service.

Et comment vais-je percevoir mes intérêts ?

Simple. Si vous utilisez Compound, par exemple, vous pouvez renvoyer les cTokens au contrat intelligent et celui-ci vous renverra vos cryptomonnaies de départ en y ajoutant les intérêts générés. Cela dit, la façon dont vous prêtez vos cryptos pour faire fructifier vos actifs est un choix qui vous appartient pleinement.

Le prêt n’est qu’une petite partie de la grande révolution opérée par la DeFi. Et l’avenir est extrêmement prometteur. Nous vous l’avons dit en premier. Regardez notre épisode School of Block sur la DeFi pour découvrir ce qui se pointe à l’horizon !

Avertissement : les services d’échange, de prêt et autres services de transaction de cryptos sont fournis par des partenaires tiers. Ledger ne fournit aucun conseil ni aucune recommandation sur l’utilisation de ces services tiers.


Ressources connexes

Restons en contact

Retrouvez les annonces sur notre blog. Contact presse :
[email protected]